Aller au contenu principal

Ressources de reliance (écologie profonde #3 / critikreso #1)

Bienvenue, congénère !
Je partage ici quelques ressources qui peuvent servir la reliance, et plus spécifiquement l’animation du Travail qui relie. Dans ces temps de trouble, notre réseau des tempêtes a tout intérêt je crois à se consolider et à s’approfondir, à se faire confiance et à se critiquer avec sagesse, à s’inspirer de pleine conscience (« vipassana », soufisme et autres) mais aussi et surtout de co-écoute émotionnelle et de justice restaurative (sans parler de tous les cercles et réseaux qui peuvent contribuer à nos systèmes de soutien, de l’équipe de foot du village au mankind project ou aux colibris, en passant par la Zad du coin et ).

Ce texte est une reformulation d’une traduction de Jonna faite par l’équipe de Terr’eveille (qui ont aussi mis en ligne une bibliographie étoffée) : Principes fondateurs du Travail qui Relie 3 (… l’image n’est peut-être pas libre de droits, désolé ! et en plus elle est peut-être trop sexy ? Je la corrigerai à l’occasion !)

Ici, j’ai reformulé la même source, transmutée par Roseaux dansants puis revisitée à l’aune de la co-écoute : 5 principes d’un rapport emotion (et c’est ce texte aussi qui est dans l’annexe « états et équilibres fondamentaux », et dans le chapitre 2 j’approfondis ces processus émotionnels plus en détail, en présentant en particulier le lien très particulier qu’il y a entre la peur et disons « l’amour », ce qu’est en fait la joie et les risques qu’il y a avec ça*)

La partoche et les paroles de la danse de l’Orme (pour d’autres danses chantées en cercle, voir les danses de la paix universelle), audible ici (je sais pas comment la partager en téléchargement sur wordpress…) :

Trois textes bienvenus à partager en atelier : le conte « Le Cinquième rêve« , le message d’un Hopi Elder, et la « 3ème Revolution » de Fred Vargas. Entre mille autres bien sûr, mais bon.

Des citations inspirantes à scotcher / patafixer aux murs des toilettes sèches de la salle de travail (pour une fois j’ai mis un .doc, pour que tu puisses en rajouter facilement dans le même format), et la chouette infographie de Tatoudi sur l’écopsychologie.

Et enfin deux docs en anglais qui peuvent servir pour les facilitateur-ice-s : des bonnes questions préalables à se poser (et qui peuvent aider à formuler celles qu’on propose aux groupes) et un petit check de compétences.

Enfin, ci-dessous un extrait de la fin du traité Socioculture, qui parle du réseau de facilitation en Travail qui relie.

TQR CNV avril 2020 visuel

« The work that reconnects network : tout récemment sous cette bannière a commencé à s’unifier le réseau qui s’intéresse au « Travail qui relie » (WTR, TQR en français… cf. note 7, et 4.6 : l’intelligence du cœur…) et plus particulièrement, à sa facilitation. Il y a peu encore, on n’aurait pas su indiquer d’entrée sûre pour le « Rough weather network » sur internet, et encore moins de centre : ni « the Great turning times », ni « Active hope »1, ni les sites de ses principaux acteur-ice-s n’y revendiquaient de leadership clair et de mise en réseau. Il faut dire que Joanna Macy, le premier lien incontesté de ce(s) network(s), est une femme exceptionnelle ! Et que la pratique d’une « écologie profonde » autant que les liens structurels et symboliques qu’elle se propose d’engendrer entre nous, ça peut ressembler davantage à une foisonnante forêt primaire ou à un enchevêtrement de poils qu’à un flash-mob, ou même à une prairie gentillette. Rien de copyrighté, tout est ouvert et à réinventer, et les principaux jalons de base pour l’ouvrage sont mis à disposition. Ceci explique cela ?

« Le Vivant » : nous les humain-e-s avons un peu trop pris l’habitude de mettre ça à toutes les sauces, non ? Sous couvert de promotion, d’efficacité ou d’acceptation de « ce qui est », et même avec des nuances très artistiques, il arrive que le style « psy-business-new-age », commun à la facilitation de beaucoup de pratiques « modifiantes »2, manque de différentes choses D’intégrité d’abord : n’est-ce pas incongru, manipulateur ou dangereux de prétendre mener des gens là où moi-même je ne suis pas sûr-e d’être capable d’aller ? D’un juste équilibre entre transformation personnelle et transformation sociale ensuite : je peux explorer longuement ma propre « écologie profonde » ou les gracieux & douloureux détours de ma psyché un peu comme d’autres regardent leur nombril… Et surtout, de liens vivants et actualisés : quel comble, de pratiquer la même « reliance » à quelques encablures les un-e-s des autres et de ne pas prendre le temps d’un coup de fil quand une tension se fait jour ! J’ai souffert de ces difficultés, et j’ai fait de mon mieux pour nous en tirer – cheminant comme nombre d’autres avec mes ombres et mes faux-pas. Pour guider au mieux un TQR (comme d’autres approches), nous avons aujourd’hui besoin, je crois, de toute notre communauté, avec toute son histoire.

Joanna nous a mis en garde contre les phénomènes de dominations culturelles… et outre-Atlantique, au-delà d’elle, se coordonnent les marges d’évolution à l’avant-garde (« Evolving Edge » est un groupe de recherche en WTR). Heureusement ainsi, à travers ces tensions, la reliance se clarifie au sein du réseau en question, et les fossés se comblent petit à petit : gratitude pour « la Spirale » qui fonde notre commun exercice ! La souplesse extrême et l’inclusivité absolue qui caractérisent si merveilleusement cette approche (entre autres) n’empêchent plus la structuration régionale et inter-régionale du mouvement de s’opérer de mieux en mieux.

Concernant la francofonie, un site référence à présent l’ensemble des ateliers, et à l’heure où j’imprimerai ceci, se prépareront encore les secondes rencontres physiques de facilitateur-ice-s de France et de Navarre du TQR (gratitude aux nouvelles / nouveaux venu-e-s qui facilitent tout cela !) Les premières, c’était l’automne dernier chez les ami-e-s belges qui contribuent beaucoup à ces convergences (qu’en est-il du Québec ?)… et les « rencontres nationales de l’écologie profonde », c’est en Anjou ! Nous prévoyons quant à nous d’organiser des rencontres intergalactiques, mais y parviendrons-nous ? De nouvelles occasions se trouvent en tout cas de consolider les relations et d’avancer sur la structuration en bonne intelligence. D’autres facilitations et des zones à défendre peuvent nous inspirer pour cela… et bien sûr aussi beaucoup d’autres blogs ou mouvements écologistes et « citoyens » (sans parler d’Arne Naess et de ses émules ni des luttes légales pour les Droits de la terre mère).

1 « Lespérance en mouvement » : le livre de Joanna co-écrit avec le britannique Chris Johnstonne a été traduit (préface de Michel Maxime Egger) ! L’expression précédente se traduit mot à mot « les temps du Grand Changement », mais en français on utilisait plutôt depuis longtemps déjà « Changement de cap », qui fait un peu moins peur… Ya qu’les américainEs qui n’ont peur de rien. La première des trois expressions, traduite habituellement « Réseau des tempêtes » en français, est utilisée depuis bien des années pour parler des liens que nous cherchons à prolonger entre les personnes qui partagent ces ateliers en fait (et non seulement les facilitent).

2 Comme on dit à l’espace des possibles, « entre Mer et Forêt », un bon vieux bastion d’expérimentations vacancières. »

(NdE : désolé pour les bizarreries de tailles de police qui ne nuiront pas à la lisibilité j’espère :^)

  • Je crois en effet (comme beaucoup d’autres) que c’est surtout la peur des émotions fortes (y compris bien sûr de la peur elle-même) qui complique les choses – et que si une équipe de facilitation est bien posée, ancrée et tranquille dans la façon d’accueillir les excès de tel ou telle, ne prêtant pas le flanc à la « dramatisation » et aux « prises de pouvoir » d’égos souffrants, eh ben ça risque moins de dériver.

Parfois, la psychologisation peut nuire, aussi, je pense – de même que l’oppression liée au système de santé mentale. Ce qui n’empêche pas d’avoir quelques adresses de thérapeutes professionnels et autres ami-e-s en qui nous avons confiance sous la main, bien sûr, en cas de difficulté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :