Aller au contenu principal

Jouer collectif dans le changement

Jouer vraiment collectif dans le changement : ne pas être de ces chef-fe-s qui « délèguent » volontiers quand tout va bien et qui reprennent les pleins pouvoirs au premier conflit. Faire confiance à l’intelligence collective.

Le mot important dans « intelligence collective », c’est pas « intelligence ».
L’intelligence elle est partout, comme la beauté dans la poésie*, et sous tant de formes, quand on l’autorise à s’épanouir. Parfois tout-e seul-e on va plus vite, cela dit : si nous voulons tenir l’efficacité et l’adaptativité nécessaires pour que nos agencements collectifs ne s’effondrent pas trop quand ça secoue, il nous faut laisser la place aux intelligences singulières ! Et qu’elles ne nous empêchent plus de savourer la joie des ensemblages.

Pour ça, nous veillons à ajuster les curseurs entre le faire et l’être, et soignons les blessures d’amour-propre et les détresses d’orgueil : nous acceptons d’être ensemble avec nos différences.
Bon, une part de moi a l’impression d’avoir écrit ça dix mille fois déjà : il n’y a rien d’autre que l’équilibre. Et pourtant pourtant oui : il est toujours nouveau ! Ces jours-ci, ça se ressent assez franchement la nouveauté, non ?

* Dans nos ténébres, il n’y a pas une place pour la beauté : toute la place est pour la beauté.
René Char, qui fut pendant la seconde guerre mondiale un ardent résistant. Inspirons-nous de ces jours heureux !

Aucun commentaire pour le moment

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :