Aller au contenu principal

Qu’est-ce qui a changé ?

À chaque fois que je revois ce clip ça me touche pareil…
Et tantôt j’ai ouvert un magasine, je croyais que c’était quelque chose de frais, que j’allais vivre un moment de lecture stimulante et assez facile et – surprise – ce n°1 de la revue « Jonas » datait en fait de 2001 !

Terrible impression de déjà-vu…

Je n’avais pas lu ce journal en 2001, mais tant d’autres qui disait la même chose … Toujours les mêmes choses que toujours nous disons encore toujours, 20 ans après. Rien n’a changé, tout tout à empiré ! O misère.

Pourtant en y regardant de plus près, ça a beaucoup changé. Le ton était infiniment plus léger en ce début de millénaire. On parlait d’écologie et de catastrophe mais on pouvait encore en parler avec un peu de cette apparence de détachement, cet humour moitié cynique moitié dérisoire qu’entretient la « coolattitude » héritée de bien des cultures humaines – et qui est présentée dans le dit journal.
On avait encore de l’espoir, au fond…

Les tours, jumelles, tenaient debout
La grippe n’était pas bien maligne
La poésie avait encore sa chance vraie
Le commerce pouvait se rêver équitable

… n’est-ce pas toujours le cas pourtant ?

Hope is for winners
They say
Dispair for loosers

Let’s keep in between

Tout a changé : qui peut croire aujourd’hui encore de tout son cœur et sans naïveté ?
Les moitié-cyniques se sont suicidé… les moitié-dérisoires ont approfondi leurs addictions… et nous, qui nous méfions déjà du cynisme et de la dérision, nous continuons à avancer à l’aveuglette vers un renouveau de plus en plus incertain, de plus en plus fou, de plus en plus miraculeux.

Tout a changé : les inconnus sont devenus célèbres et les célébrités ont été mises au rancard.

Rien n’a changé : la terre est toujours la même et même si le trou dans la couche d’ozone est désormais plus grand que ce qu’il en reste – de sorte qu’il n’y a plus vraiment de couche peut-être mais une galette d’ozone ? comme une kippa sur la tête de la Terre – je suis pas allé vérifier einh, c’est une image purement poétique… mais le fait est que tout le monde a peur du Soleil de ce temps ! et qu’il s’annonce encore bien des orages…

Le Tao éternel est le Tao d’aujourd’hui : il est changement.

Aucun commentaire pour le moment

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :