Aller au contenu principal

Faisant chemin : 1

Mon second pieux voyage est tout juste accompli,
et bouclé son premier poème :
tandis qu’en entier je le publie dans la page « jeu / poésie »,

j’en partage ici dans l’article une crème.

***

 

Entre l’orage et l’orange,
il n’y a pas de haine.
L’un te déménage,
l’autre tu la manges (…)

 

***

Tout est chemin et le manque qui me tord les reins bénit mes pieds.
Mais c’est de l’or en ligne de mire : est-il encore temps de dormir ?

Est-ce bonheur de se réveiller ?

 

***

Y*
si je t’embrasse sur les yeux,
ma sœur,
mon cœur
s’ouvre comme eux.

* O porte aussi,
qui se franchit d’un bon pas.

***

Trois cerises parfois suffisent
pour la faim ou le pardon.

***

Quand j’appelle la vérité,
mon chapiau s’envole.
Je le ramasse dans le pré :
les vaches rigolent.

***


J’ai porté l’achillée rabougrie, la ronce et le millepertuis en train de sécher
jusque sur ces terres sacrées
par la lutte de tant d’ami-e-s.

Kyrie eleison, notre dame des Landes !

***

D’où tu pars, où tu vas ? Partout c’est chez nous :
de chez moi à là, eh gars ! ya qu’un pas.

(Les filles aussi s’égarent et sont égaux, non ?)

Tous les sentiers tournent en rond.
La seule lumière, c’est les lampions
qu’on promène à un mètre et quelques d’la Terre.

***

 

Le poème en entier est là donc
https://lesuperflux.fr/jeu-poesie/faisant-chemin/

Aucun commentaire pour le moment

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :