Aller au contenu principal

… être libre d’exprimer…

Après le malaise ressenti suite aux réactions aux attentats (pas que par moi… voir précédent message),
ce curieux mélange d’émouvante fraternité et d’écoeurante instrumentalisation,
d’empathies sélectives et de complexes travaux symboliques,
je suis heureux de sentir un vaste mouvement de conscience émerger du chaos psycho-émotionnel :

Je m’associe volontiers ainsi à ces oeuvriers… car moi non plus Je ne suis pas en guerre.
Avec Ies camarades décroissant-e-s, je rêve à ce qui se passerait si tous les Charlie faisaient de la politique,
ou réalisaient qu’il-le-s partagent les valeurs humanistes d’Amnesty international

Petit flashback en 2001… avec ce texte de Starhawk qui marche pour aujourd’hui, ou ce message-ci :
« Rappelez-vous : Le 11 septembre 2001, quatre avions s’écrasent aux États-Unis. S’ensuit une guerre en Irak.
S’ensuivent les centaines de prisonniers de Guantanamo, en dépit de toutes les lois américaines, soumis à la torture.
S’ensuit la mise en œuvre d’un gigantesque projet d’écoute et d’espionnage de toutes les communications sans respect des vies privées. Edward Snowden entre autres nous a ouvert les yeux sur tout ceci. Ben Laden a réussi son coup ? Un monde en tout cas où les extrémistes de tous poils deviennent de plus en plus nombreux.
Est-ce ce qui risque d’arriver en France ? On parle déjà de nouvelles lois et des lois d’exception pour lutter contre le terrorisme, pour renforcer le contrôle d’internet.
« L’hystérie sécuritaire ne protège pas »,  rappelle le gars de la ligue des droits de l’homme. »

On a beaucoup écrit et pensé déjà sur ce slogan « Je suis Charlie », et il y a de quoi.
Être ou ne pas être, est-ce que c’est là toujours la question au fond ? « Dormir, mourir, rêver peut-être… » Se réveiller parfois.
Nous sommes libres peut-être oui : nous pouvons être libres de choisir, et d’exprimer nos choix. Nous sommes libres au point de pouvoir vouloir l’auto-destruction parfois, nous sommes libres d’aller droit dans des murs. Au risque de s’y écraser, ou dans l’espoir de les traverser ?
« Qui sommes-nous !? » En tout cas, j’aimerais que cela reste une question ouverte.
Les identités culturelles nationales religieuses ou n’importe quoi quand elles se cherchent et se transforment souvent me parlent, me rencontrent, m’aiguisent. Les identités culturelles nationales religieuses ou n’importe quoi quand elles s’affirment péremptoires et s’institutionnalisent me font peur et me séparent de toi.

Avant d’acquérir quelconque identité, nous sommes tou-te-s né-e-s d’une femme…
Nous sommes tou-te-s encore aussi des enfants quelque part en nous, je sens cela si manifeste et important. L’enfance n’est pas une identité. Il y a dans l’esprit de l’enfance cette force que les « identitarismes » étouffent avec tant de violence : le possible, l’inconnu, l’ouvert. Nous sommes tou-te-s les enfants de la Terre, nous sommes Gaïa, non ?
En tout cas, si notre avenir politique passe par un rééquilibrage féminin-masculin, je crois qu’il passe aussi par un très sérieux job de « désadultisation », ou plutôt de « transadultisation », qui sera aussi un ouvrage de réelle prise de responsabilité (c’est ce mot là qui me vient toujours à l’esprit maintenant quand je pense à la liberté).
Je vois déjà venir des tas d’bascules émotionnelles et comportementales liées à ça. Mais je sais pas pour quand (^;

2 Commentaires Poster un commentaire
  1. J’inscris ici encore le message d’une amie, avec beaucoup d’autres liens éclairants.
    « Il s’agit d’une sélection d’une dizaine de textes en lien avec les attentats récents en France.
    Ces textes me semblent importants à partager car ils portent un regard critique à différents niveaux : traitement médiatique des évènements, contexte politique et social dans lequel ces attentats s’inscrivent, regard sur la politique éditoriale de Charlie Hebdo ces dernières années, réflexions autour des notions d' »union nationale », de « république », de « liberté d’expression »… Ils sont de ton, de qualité et de provenance diverses, et sont parfois contradictoires les uns avec les autres sur certains points. En somme, tout ce qu’il faut pour muscler nos petits neurones.
    A noter que ces textes sont autant de liens vers des sites d’information indépendants qui méritent d’être connus. Le portail rezo.net : http://rezo.net/ réunit bon nombre de ces sources.
    —-
    Par ordre chronologique :

    « Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer », non signé, 7 janvier, sur « Quartiers libres »
    https://quartierslibres.wordpress.com/2015/01/07/ca-faisait-longtemps-que-charlie-hebdo-ne-faisait-plus-rire-aujourdhui-il-fait-pleurer/

    « Ces morts que nous n’allons pas pleurer », Mathias Delori, 8 janvier 2015, sur « Médiapart »
    http://blogs.mediapart.fr/blog/mathiasdelori/080115/ces-morts-que-nous-n-allons-pas-pleurer

    « La peur d’une communauté qui n’existe pas », Olivier Roy, 9 janvier 2015, sur « Camp-volant »
    http://campvolant.com/2015/01/09/la-peur-dune-communaute-qui-nexiste-pas-par-olivier-roy/

    « Le discours hypocrite de la liberté d’expression au lendemain de l’attaque contre Charlie Hebdo », David North, 10 janvier 2015, sur « World Socialist Website »
    https://www.wsws.org/fr/articles/2015/jan2015/pers-j10

    « L’attentat contre Charlie Hebdo : l’occultation politique et médiatique des causes, des conséquences et des enjeux », Saïd Bouamama, 11 janvier 2015, sur « Le bog de Saïd Bouamama »
    https://bouamamas.wordpress.com/2015/01/11/lattentat-contre-charlie-hebdo-loccultation-politique-et-mediatique-des-causes-des-consequences-et-des-enjeux/

    « L’art de la guerre », non signé, 12 janvier 2015, sur « Lundi matin »
    http://www.lundi.am/spip.php?article25

    « Quelques réflexions sur les évènements en cours », Yves Pagès, 12 janvier 2015, sur « Pense-bête »
    http://www.archyves.net/html/Blog/?p=6238

    « Je ne suis pas Charlie », Schlomo Sand, 13 janvier 2015, sur « Union Juive Française pour la Paix (UJFP) »
    http://www.ujfp.org/spip.php?article3768

    « Charlie à tout prix », Frédéric Lordon, 13 janvier 2015, sur « La pompe à phynance »
    http://blog.mondediplo.net/2015-01-13-Charlie-a-tout-prix

    « De la liberté d’expression à la marche républicaine », Philippe Blanchet, 15 janvier 2015, sur « Les mots sont importants »
    http://lmsi.net/De-la-Liberte-d-Expression-a-la

    Je ne les ai pas intégrés dans cette sélection, mais pour les personnes que ça intéresse je signale que sur rezo.net, on trouve plusieurs textes de professeurs qui parlent des réactions de leurs élèves, de discussions qu’ils ont eu avec eux, de leurs analyses… Il faut remonter le fil des jours pour les trouver.
    ________________
    En complément, voici des liens vers des textes qui ne parlent pas directement des questions soulevées ci-dessus, mais qui apportent selon moi des éclairages pertinents sur tel ou tel aspect.

    « Le FBI mis en cause dans l’organisation d’attentats par des Américains musulmans », sur « lemonde.fr ». Je précise qu’il ne s’agit pas d’une information faisant partie de la sphère complotiste (dans laquelle on se passe facilement de preuves pour faire des grandes généralités simplificatrices). Human Rights Watch est une ONG reconnue. J’avais pris connaissance de cette info via le Monde Diplomatique en août 2014, et ça m’avait quand même bien scotché :
    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/07/21/le-fbi-a-pousse-des-americains-musulmans-a-commettre-des-attentats_4460774_3222.html

    Deux articles sur l’anticolonialisme de Jaurès :
    « Jaurès et le colonialisme : de l’acceptation à l’opposition»
    http://blogs.mediapart.fr/blog/jerome-pellissier/070115/jaures-et-le-colonialisme-de-lacceptation-lopposition
    « Quand Jaurés parlait des fanatiques de l’islam»
    http://blogs.mediapart.fr/blog/jerome-pellissier/070115/quand-jaures-parlait-des-fanatiques-de-lislam

    Une interview de Jéremy Piolat qui amène des éléments de réflexion stimulants sur la question de la colonisation :
    http://cqfd-journal.org/La-colonisation-a-commence-ici

    21 janvier 2015
  2. Ça vaut le détour plus plus ce qu’écrit Alain Badiou
    http://lesilencequiparle.unblog.fr/2015/01/29/le-rouge-et-le-tricolore-alain-badiou/
    Merci le silence qui parle !

    1 février 2015

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :