Aller au contenu principal

Pleurer Charlie et…

Bonjour tout le monde,
et merci de relayer ces appels à rassemblement et ces messages pour Charlie.

Quant à moi j’y viendrai peut-être comme j’y suis allé avant-hier, mais quelque chose me chiffonne, alors
je partage ici ce que je pense de ce que je ressens de ce que je perçois de ce qui se passe depuis l’attentat à Charlie Hebdo.
C’est un peu long, pardonnez-moi : je ne peux pas penser plus vite que mon coeur.

C’est bien sûr un sacré choc. Ça m’a fait pleurer l’idée de la mort violente de Cabu par exemple, dont les dessins sont vivants pour moi depuis que je suis petit,
et c’est fou – ça pourrait même me faire un peu peur – de penser que des journalistes se sont fait descendre en plein Paris, cette injustice et cette absurdité…
C’est vrai qu’il y a de quoi être révolté.

Moi aussi je suis heureux qu’il y ait un mouvement de conscience, de rassemblement et de solidarité autour de ça.
Mais en même temps là, les réactions collectives me font un peu le même effet (pardonnez la comparaison) que quand « on » avait gagné la coupe du monde…
Pourquoi on envoie tous ces messages, et pourquoi on se rassemble au juste ?

Pour manifester ? Contre qui ?
Les islamistes seront plutôt heureux je pense si on est nombreux/ses, ils auront d’autant mieux réussi leur coup…
Fort heureusement, notre « liberté d’expression », ils ne nous l’ont pas enlevée : elle est juste toujours conditionnée par le même système business-média qui trie les infos qui l’arrange bien, et tente de squizzer les autres… « Je suis Charlie », tiens tiens, il semblerait que ça ce soit consensuel en fait. Charlie consensuel !? pas encore dans la tombe, déjà en train de se retourner.
L’état français aussi se frotte les mains (ou souffle un instant du moins) : on va oublier un peu les grands projets inutiles et les réformes douloureuses ! la police est de notre côté, ça change !

Pour se rassurer, se réconforter, être ensemble ? De quoi avons nous peur au juste ?
Que voulons-nous dire, porter, construire au juste ? Sommes-nous bien sûr-e-s de ne pas être ensemble soudain grâce à des haines aussi ? Est-ce qu’on en serait encore capables, aujourd’hui, est-ce qu’on en serait encore là d’avoir besoin d’un « ils » pour être « nous » ? Je me sens triste et solidaire de Charlie-Hebdo. Je me sens triste et solidaire aussi des musulman-e-s du monde entier, qui une fois de plus se retrouvent avec de bien malheureux héraults, et contre qui je sens monter d’injustes et d’absurdes colères. Je me sens triste et solidaire encore de nous qui ne savons plus pour qui voter, où nous tourner pour trouver du sens à notre présence au monde, sinon dans la rage, le désespoir, la violence.

Pour rendre hommage ? ok bien sûr, mais, est-ce qu’il n’y a pas d’autres hommages à rendre, aux noms d’autres morts, d’autres luttes ? je pense à Rémy Fraisse, je pense aux Palestinien-ne-s, je pense aux 800 000 nettoyeurs de Tcherno, je pense aux jeunes gens et aux vieilles qui se suicident chaque jour à côté de chez toi… Alors, rassemblons-nous ok, mais ne soyons pas que Charlie ! soyons Camille, Fatimata, Mahmoud, Sergueï, Ludmilla, Marion, Gisèle ! Et pleurons et crions nos deuils d’abord, avant nos rages, pour être sûr-e-s d’avoir la tête froide et pour ne pas se tromper de cible.

Et puis, oui, attention franchement : ce mouvement sent la récup’ à plein nez. Il y a des gens qui disent aujourd’hui « je suis Charlie » alors que Charlie s’est toujours foutu de leur gueule, eh ?
Bon, d’un côté certes tant mieux, c’est peut-être bien d’être « tous unis » parfois, dans l’émotion du moins : partager nos émotions et nous tenir chaud, c’est une bonne raison de se rassembler tout de suite, choqué-e-s comme nous sommes mais restons lucides et demandons-nous quelle sont nos intentions ?
Est-ce que ce n’est pas parfois un joli vernis solidaire, qui fait bien sur moi de dire que « je suis Charlie » ? En plus il y a toujours bientôt des élections, ça tombe bien.
Le narcissisme est l’un des grands ressorts du capitalisme (cf la brochure éditée par les Renseignements généreux, qu’on trouve sur internet. Moi d’ailleurs, au cas où ça intéresse quelqu’un, je ne suis pas Charlie, pas plus que je n’étais « américain » le 12 septembre 2011. J’ai pleuré Charlie mais il y a plein de trucs que je n’aime pas dans ce canard que je lisais il y a dix ou quinze ans… J’étais heureux qu’il existe par contre, comme célèbre étendard de pensée corrosive, mais heureusement il y a mille autres sources d’infos alternatives et de critiques du système et des intégrismes qui continuent à faire leur job. C’est terrible ce qui s’est passé, quand je dis ça je ne veux pas du tout dire « c’est pas si grave » ni « ils l’ont bien cherché » pas du tout ! mais par contre en effet, ils savaient ce qu’ils faisaient, ils savaient qu’ils prenaient des risques, je pense même qu’ils en étaient fiers, je l’aurais été en tout cas à leur place. Et d’une certaine façon, hélas, leur mort poursuit leur lutte, ils deviennent un symbole de la liberté d’expression, martyrs de la cause ! Ils iront au paradis des journalistes (^; Prenons exemple sur eux donc et ayons en effet le courage de prendre des risques, de penser par nous-mêmes, de partager ce qui nous tient à coeur, et d’agir en fonction, d’aligner nos actes nos paroles et nos idées ! Luttons avec des armes non-violentes, et apprenons à libérer nos émotions sans les décharger les un-e-s sur les autres, mais plutôt grâce et avec.)

Qu’est-ce que l’unité ? qu’est-ce qui nous unit vraiment ?
J’ai un peu peur, je ne vous le cache pas, quand je lis des appels, relayés même pas des ami-e-s à moi, qui nous invitent à nous rassembler pour montrer que nous EN FRANCE, nous sommes uni-e-s.
Je n’invente pas les majuscules. Même le mot de barbarie par exemple me semble suspect (souvenez-vous que chez les Grecs les barbares c’étaient les non-grecs).

Nous ne sommes pas si « uni-e-s » que ça en France ou ailleurs, inutiles de se voiler la face. C’est pas ces 12 morts qui vous tou-te-s nous rendre copains copines comme par magie.
Nous avons un sacré pain sur la planche pour apprendre à vivre tou-te-s ensemble sur cette planète. À leur façon, les journalistes de Charlie Hebdo y contribuaient sans doute.
Mais qui sait ? peut-être que les islamistes apportent leur pierre ‘à leur façon aussi.
Par exemple en nous forçant à ouvrir les yeux sur tout ce qui déconne grave malheureusement, en France, en occident et dans l’intégrisme capitaliste.
Alors aujourd’hui, demain, plus tard rassemblons-nous, bien sûr… et partageons, pensons, inventons ! Comment contribuer au mieux au monde dans lequel nous voulons vivre ?
… et où (c’est important de le rappeler et de le faire savoir) il y a de la place, à manger et à boire pour tou-te-s, à condition de savoir partager !

Un petit poème qu’on vient de m’envoyer qui m’ouvre encore le coeur et l’esprit

No man is an island,
Entire of itself,
Every man is a piece of the continent,
A part of the main.
If a clod be washed away by the sea,
Europe is the less.
As well as if a promontory were.
As well as if a manor of thy friend’s
Or of thine own were:
Any man’s death diminishes me,
Because I am involved in mankind,
And therefore never send to know for whom the bell tolls;
It tolls for thee

… à bientôt ! Paix, compréhension pour tous les êtres, coeurs à l’ouvrage.
Bien d’autres scandales, d’autres défis, d’autres catastrophes sont encore à venir sans doute…
mais aussi les ressources dont nous avons besoin pour les saisir, les relever, les accueillir, nous transformer.

Pour poursuivre la réflexion qui émerge après le choc de l’événement, peut-être de façon intempestive certes
je me permets de partager avec vous plusieurs intéressants articles reliés sur le site les mots sont importants
ainsi que sur le blog persopolitique, le blog un silence qui parle, et un interview de Boris Cyrulnik à la télé.

un commentaire Poster un commentaire
  1. … et d’autres liens glanés ci-dessous, dont je ne garantis pas le contenu mais que je soumets à votre réflexion critique…
    Être Charlie tout à coup http://www.grenoble.indymedia.org/2015-01-08-Etre-Charlie-tout-a-coup Je ne suis pas Charlie et je t’emmerde http://youlountas.net/ Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. http://quartierslibres.wordpress.com/2015/01/07/ca-faisait-longtemps-que-charlie-hebdo-ne-faisait-plus-rire-aujourdhui-il-fait-pleurer/ Moi non plus je ne suis pas charlie https://nantes.indymedia.org/articles/30879 Ces morts que nous n’allons pas pleurer http://blogs.mediapart.fr/blog/mathiasdelori/080115/ces-morts-que-nous-n-allons-pas-pleurer Je ne suis pas Charlie. Et croyez-moi, je suis aussi triste que vous. http://www.arretsurimages.net/articles/2015-01-08/Je-ne-suis-pas-Charlie-Et-croyez-moi-je-suis-aussi-triste-que-vous-id7366 La sale guerre (de retour) https://nantes.indymedia.org/articles/30880 « Charlie Hebdo », pas raciste ? Si vous le dites… article en date du jeudi 5 décembre 2013 http://www.article11.info/?Charlie-Hebdo-pas-raciste-Si-vous Charlie Akbar sur Chéri bibi http://www.cheribibi.net/2015/01/09/charlie-akbar/

    et encore un extrait d’un autre poème de Thich Nat Anh
    « Je suis l’enfant d’Ouganda, je n’ai que la peau et les os,
    Mes jambes aussi minces qu’un bambou fragile
    Et je suis le marchand d’armes qui vend des armes mortelles en Ouganda.
    Je suis la jeune fille de 12 ans, réfugiée sur un esquif
    Qui se jette dans l’océan après avoir été violée par un pirate
    Et je suis le pirate, mon cœur encore aveugle, incapable de voir et d’aimer.
    Je suis un membre du Politburo, ayant tant de pouvoir entre les mains
    Et je suis l’homme qui doit payer sa « dette de sang » à son peuple,
    Agonisant lentement dans un camp de travail. »

    21 janvier 2015

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :